Publication de « Moi, Lorenza, alias Serafina Cagliostro »

Britt Arenander Moi, Lorenza, alias Serafina Cagliostro traduit par Sophie Taam

Publication de traduction littéraire  de l’anglais vers le français  aux éditions du Chèvre feuille étoilée novembre 2015

Publication de traduction littéraire

En librairie le 12 novembre 2015 : la publication de la traduction littéraire de l’anglais vers le français qu’on m’a confiée

Il y a quelques années, au cours de la restauration d’un vieil immeuble près de la Piazza Farnese à Rome, un manuscrit datant du XVIIIe siècle fut retrouvé, habilement caché et en bon état. Il se révéla être un journal intime, tenu par la femme du magicien légendaire Cagliostro.Britt Arenander

Dans ce journal Lorenza, femme du comte Cagliostro, rebaptisée Serafina par son mari pour rompre avec leurs anciennes origines, le suit envers et contre tout. Ils furent reçus dans les cours royales de l’Europe du XVIIIe siècle, impliqués dans l’affaire du « collier de la reine » et, embastillée, Serafina décrit ses repas avec le marquis de Sade dans une Bastille dont Cagliostro avait prévu la fin prochaine.
Une plongée dans l’Histoire dont le ton intense en fait un récit passionnant.

L'auteur
Britt Arenander est née à Stockholm. Après sa formation au Journalisme, elle a travaillé pendant plusieurs années pour de grands quotidiens de Stockholm. Son premier roman fut publié en 1968, suivi par une douzaine de romans dont deux »polars » publiés en Allemagne dans les années quatre-vingt-dix.

Vers la fin des années soixante, elle commença à traduire des œuvres littéraires (du francais et de l’anglais au suédois) dont les six tomes du Journal d’Anaïs Nin, pour lesquelles elle reçut un prix. Britt a travaillé aussi comme attachée de presse à la section suédoise d’Amnesty International et pendant plusieurs années elle fut secrétaire internationale du Pen Club suédois. Après plusieurs années passées dans différents pays d’Europe, elle s’établit à Mojâcar en Andalousie.