Sexuel transfert

En janvier 2009, après plus de 5 ans de recherches infructueuses d’un éditeur, je me décidai à publier mon livre Sexuel transfert, déjà développé artistiquement sous le nom de ONANI II, avec une structure artistico-éditoriale de mon crue : les éditions incognito. La fiction éditoriale rejoint la réalité puisque plusieurs personnes réelles se sont agrégées au projet, dont Pierre Clavilier, écrivain et ex-rédacteur en chef d’un revue et d’une maison d’édition, qui m’a écrit la quatrième de couverture. La couverture est un détail de l’un des visuels inclus dans le livre d’artiste ONANI II.

Quatrième de couverture :

« Dans l’attente amoureuse, le temps se dilue et le stade du supportable passe d’un échelon à l’autre, sans altérer ni décroître la douleur. D’une heure, l’étalon du supportable devient un jour, puis une semaine, puis un mois. Quand je me retourne après un mois sur cette longue attente et réévalue ce laps de temps avec l’étalon initial, je mesure combien j’ai réellement souffert car l’unité de mesure en attente amoureuse est la seconde, le présent , le présent sans sa présence. »

 Sophie Taam est entrée dans les Arts comme d’autres entrent dans les Ordres, avec foi et conviction. Si sa formation est celle de musicienne classique : pianiste, elle est également chanteuse lyrique, modèle pour photographe, assistante scénographe et danse le hip hop ou encore gestionnaire de patrimoine, chroniqueuse. Cette femme résolument moderne livre ici son premier roman. Un texte dynamique autant qu’intime où  le lecteur est en présence d’une écriture fluide et surprenante.

 Quand on demande à Sophie Taam l’une de ses citations préférée, elle prend une phrase de Barbara Deming qui, finalement, lui ressemble bien : « Notre tâche, bien sûr, est de transformer la colère qui est affliction, en colère qui est détermination d’amener le changement. En fait, je pense que c’est ainsi que l’on pourrait définir la révolution ».

 

Pierre Clavilier

Cet article a été publié dans Edition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.